La politique autrement

Concertation et circuits courts

Notre régime représentatif tel qu’il existe aujourd’hui s’est éloigné des citoyens-nes. Nombre d’entre eux/elles estiment qu’il y a une déconnexion de plus en plus importante entre leurs besoins et l’action des élus-es. Ce sentiment conduit à l’augmentation de l’abstention et à la montée des extrêmes dont les solutions sont illusoires. Notre système politique à bout de souffle doit se remettre en cause et commencer à fonctionner autrement.

C’est à ce défi que doivent répondre les nouveaux-elles élus-es de la majorité présidentielle qui ne sont pas, pour la plupart d’entre eux/elles, des professionnels-les de la politique et ont donc une vision différente. L’enjeu est, à présent, de redonner confiance dans l’action et dans le rôle des responsables politiques mais également de donner une place nouvelle aux citoyens-nes dans la conception de la loi.

Pour y parvenir il est impératif de répondre autrement aux attentes des citoyens. Il ne suffit donc plus de gagner une élection mais bien de faire vivre son mandat sur l’ensemble de sa durée par une co-construction entre élus-es et citoyens-nes. Nous devons dès lors travailler et inventer des circuits courts entre le/la citoyen-ne et la loi. C’est pourquoi je propose des Assises citoyennes et que je m’engage dans les chantiers de transformation des processus législatifs, impulsés par François De Rugy président de l’Assemblée nationale (lien vers l’onglet Mon Action).

Nous avons l’opportunité incroyable de transformer profondément la façon dont nous fonctionnons afin que nos institutions répondent mieux aux attentes des citoyens-nes. Cependant les élus-es seuls-es ne peuvent le faire. Ils/elles ont besoin de citoyens-nes engagés-es qui proposent et qui s’engagent pour que les choses changent.

Prendre contact

Partager