48 Heures Chrono : Lanceurs d’alerte

Du 14 au 15 mars 2019 – 48 Heures Chrono : Lanceurs d’alerte

 

[su_list icon=”icon: caret-right” icon_color=« #df358a”]

    • Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire jusqu’au 12 mars 2019 à 12h sur :
      https://goo.gl/forms/yHEaAsR9DuKUG2JF3 [/su_list]


      Retrouvez le programme ci- dessous !

      [su_document url=”http://www.sylvainwaserman.fr/wp-content/uploads/2019/02/Programme-48h-chrono-Lanceurs-dalerte.pdf”]

 

Depuis 2010 le Conseil de l’Europe a engagé un important travail sur la question des lanceurs d’alerte et a adopté plusieurs résolutions et recommandations soulignant l’importance d’améliorer leur protection. A la suite de ces travaux j’ai été chargé par l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe d’un rapport sur ce sujet. Afin d’alimenter ce travail, dans une logique de circuits courts, j’organise les « 48 heures chrono / Lanceurs d’alerte ». Plusieurs ateliers thématiques et conférences auront donc lieu sur deux jours au Conseil de l’Europe à Strasbourg avec des lanceurs d’alerte et des intervenants issus du monde universitaire, de cabinet d’avocats et de la société civile. Ce sera l’occasion de réaliser un état des lieux du droit dans les différents pays membres du Conseil de l’Europe et de formuler des propositions concrètes visant à améliorer la protection des lanceurs d’alerte.

La poursuite de ces travaux marque, à la veille des 70 ans du Conseil de l’Europe, le souhait d’une protection renforcée pour les lanceurs d’alerte au sein de la législation des États membres du Conseil. En effet, cette protection doit être plus soutenue tout particulièrement dans les domaines de la sécurité publique, de la corruption et de la finance au regard des nombreuses affaires rendues publiques ces dernières années (OffshoreLeaks, SwissLeaks, Luxleaks, Panama Papers, Monsanto Papers, Paradise Papers, etc).

Une protection plus effective des lanceurs d’alerte est un marqueur fort de l’amélioration du fonctionnement de nos démocraties.

 

Ces 48 Heures sont organisées en partenariat avec le Conseil de l’Europe et la collaboration du site www.eutalk.eu, du Pôle Européen d’Administration Publique, de la Faculté de droit de Strasbourg, de l’Institut du travail de Strasbourg, de l’Institut d’études politiques de Strasbourg, de l’Institut de préparation à l’Administration générale de Strasbourg et de l’École de Management de Strasbourg.

 

Partager