Attentat – Strasbourg, 11 décembre 2018

Attentat – Strasbourg, 11 décembre 2018

  • La nuit du 11 au 12 décembre 2018

Soirée terrible qui se termine. Elle a commencé à l’Elysee pour une rencontre avec le Président, interrompue par l’attentat à Strasbourg. Avec mes collègues et amis députés strasbourgeois nous sommes rentrés en urgence en avion avec le ministre Castaner. La nuit a été une succession de réunions de crise y compris par visioconférence avec le Président et d’un bilan avec la presse. Et surtout ce soir du 11 décembre, une tristesse immense nous envahie en pensant aux victimes et à leurs proches. Le lendemain je resterai dans ma circonscription toute la journée parce que c’est notre rôle dans des moments si tragiques d’être au plus proche de nos concitoyens.

  • Le 12 décembre 2018, dans la matinée

J’ai été à la rencontre des commerçants du Neudorf, autour de ma permanence. Je leur ai dit tous mon soutien. Ce sont des acteurs de proximité, ceux à qui on se confie. C’est pourquoi j’ai tenu à leur rappeler que des cellules psychologiques sont ouvertes dans la ville afin qu’ils n’hésitent pas à en parler à ceux qui ont besoin de soutien.

J’ai également tenu à remercier les forces de l’ordre pour leur engagement et leurs actions depuis des semaines et en particulier pour la nuit du 11 décembre.

J’ai reçu beaucoup de témoignages de soutien aux strasbourgeoises et strasbourgeois. Venus de toute la France. J’ai aussi écouté beaucoup de paroles ici, au Neudorf : celui d’une femme le matin au café qui a vu une des victimes allongées sur le sol, d’une personne âgée qui est restée dormir chez ses amies à cause du confinement, du patron du magasin qui est venu rejoindre ses salariés confinés pour être avec eux, et de toutes ces petites histoires du quotidien qui ont tant marqué ceux qui les ont vécues.
Je reste à nouveau dans ma permanence, disponible pour celles et ceux qui le souhaitent. Et demain, je l’espère, le vie reprendra son cours. Même si rien ne sera plus vraiment comme avant.

Intervention – Europe 1 – 12.12.2018

Intervention – LCI – 12.12.2018

 

  • Le 12 décembre 2018, dans la journée

J’ai participé à la conférence de presse du Maire de Strasbourg Roland Ries qui a rappelé la force des strasbourgeois et l’importance de continuer de vivre. Nous saluons à nouveau le travail remarquable des forces de l’ordre.
#NousSommesTousStrasbourgeois

Cette conférence a été suivie d’une visite de la ministre de la santé Agnès Buzyn à la Cité de la musique et de la danse où est installé le Centre d’urgence médico-psychologique. Je tiens à remercier les services de santé pour leur engagement aux côtés des victimes et de leurs familles.

Intervention sur BFM

Intervention de Christophe Castaner sur BFM

Pour plus d’informations, cliquez ici !

  • Le 13 décembre 2018, dans la matinée

La traque a toujours lieu. Les drapeaux sont en bernes, le marché de Noël est fermé. Demain où le jour d’après nous le rouvrirons parce qu’aucun terroriste ne nous fera renoncer à une tradition de 450 ans et à nos valeurs.

  • Le 13 décembre 2018, dans l’après-midi

Notre permanence est entourée de force de l’ordre qui font une opération de “levée de doute”. Nous avons accueilli des policiers qui avaient besoin de se réchauffer, avec qui nous avons échangé autour d’un café. Plusieurs journalistes également dont la télévision russe et américaine.

L’après-midi je me suis rendu, avec Christel Kohler, à la veillée qui a eu lieu à la Cathédrale de Strasbourg. Ce moment de recueillement s’est suivi d’une réunion avec le Ministre Castaner pour échanger sur la réouverture du Marché de noël notamment.

Intervention sur LCI

  • Le 13 décembre 2018, dans la soirée

Nous étions tout près de notre permanence, vers 21h, à côté de la rue du Lazaret – et nous avons vite compris de quoi il s’agissait. Mon attachée parlementaire rentrait chez elle et s’est retrouvée tout proche des premiers coups de feu.
Une grande reconnaissance aux forces de l’ordre pour nous avoir délivré de cette tension réelle qui régnait au Neudorf depuis deux jours ; deux jours marqués par le silence d’une ville en deuil et la parole de ceux qui avaient besoin de s’exprimer.
Le marché de noël ré-ouvre. Strasbourg redevient pleinement Strasbourg.

Partager