L’écologie de résultats, signature politique du quinquennat

L’écologie de résultats, signature politique du quinquennat

Vendredi 7 janvier, à la tribune de l’Assemblée nationale j’ai pu intervenir dans le débat sur le développement durable.

Le dernier rapport du GIEC a changé la donne en rapprochant les échéances de 10 ans.

Devant l’urgence, ce ne sont plus les grandes déclarations, les envolées lyriques dans des discours enflammés qui comptent. Ce sont les résultats, l’atteinte des objectifs que l’on mesure avec des indicateurs solides, la rigueur des plans d’actions qui pas à pas nous ferons progresser jusqu’à atteindre les objectifs fixés.

C’est que j’appelle l’« écologie de résultats » : nous sommes passés de l’ère du dogmatisme et de l’incantation à l’ère du pragmatisme et du résultats que l’on mesure.

C’est moins médiatique, mais c’est plus efficace.

220107-Discours-écologie-de-résultats

Partager