Débat au Conseil de l’Europe : les nouveaux modèles de décentralisation

Débat au Conseil de l’Europe : les nouveaux modèles de décentralisation.

Lors d’une journée de débat à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, j’ai eu l’occasion de rappeler ma conviction sur l’enjeu majeur de la décentralisation pour nos sociétés démocratiques.

Je suis intervenu hier au Conseil de l’Europe sur un rapport qui émet des propositions concrètes pour assurer le succès de nos processus de décentralisation. Convaincu de l’importance de développer des circuits courts entre les citoyens et la décision publique, j’ai pu rappeler les éléments suivants :

  • Le rôle majeur de la décentralisation pour rapprocher les citoyens des décideurs publics et renforcer leur confiance vis-à-vis des autorités.
  • La nécessité de privilégier des modèles de différenciation des territoires, qui permettront d’adapter la décentralisation aux réalités et aux spécificités de ces derniers. Il s’agira d’une innovation d’un autre ordre par rapport aux vagues de décentralisation uniforme que nous avons connues avec les lois Defferre et Balladur.

Je suis convaincu que la décentralisation est l’enjeu actuel clef de nos sociétés pour gagner en qualité et en efficacité de l’action publique au plus près de nos citoyens et que la différenciation en est la condition du succès.

Retrouvez mon intervention en plénière :

 

 

Partager