Saison 1 : {Député, 48H Chrono} – épisode du 28/29 novembre

Saison 1 : {Député, 48H Chrono} – épisode du 28/29 novembre

La mission de député est une belle mission. Difficile parfois, passionnante toujours.

Mes 48 dernières heures vous en convaincront, je l’espère !

Hier matin, j’intervenais en commission des affaires étrangères sur le rôle de la diplomatie parlementaire en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

Je présentais à la presse le résultat de plusieurs mois de travail sur un rapport « Zone euro : propositions concrètes, dès maintenant ».

J’y montre notamment combien l’assemblée parlementaire franco-allemande, qui verra le jour en janvier prochain, peut permettre de reprendre une dynamique européenne de convergence. Un rapport qui a largement associé six économistes de l’université de Strasbourg.

Hier après-midi, je passe 4 heures avec Erwan Balanant (député breton) dans la prison de Nanterre, pour un échange citoyen avec des détenus participant à un programme spécifique sur la prévention de la récidive et la radicalisation. Le tout organisé par Karim Mokhtari, que je connais depuis 10 ans, lorsqu’il était salarié chez Uniscité à Strasbourg et s’engageait déjà avec cœur dans la vie associative, en faveur des jeunes en service civique. J’ai pu mesurer, comme je l’avais fait lors de nos deux dernières visites à la prison d’Elsau à Strasbourg, le retard accumulé depuis des dizaines d’années dans le monde pénitentiaire – la privation de liberté ne doit pas signifier des conditions indignes (166% de taux d’occupation). La loi sur la réforme de la justice et les 25% d’augmentation du budget de la justice, permettra je l’espère de faire un pas dans la bonne direction.

Hier soir, j’ai eu le plaisir de revoir 40 de mes collègues de ma promo de l’ENA (Aristide Briand) pour une visite de l’Assemblée et un dîner au restaurant « Chez Françoise », à l’occasion des 10 ans de la promo.

C’était la promo la plus paritaire de l’histoire de l’ENA (55%-45%), et les retrouvailles étaient chaleureuses et simples, si loin des caricatures anti-ENA qu’on voit si souvent.

Aujourd’hui, je suis au Perchoir pour les propositions de loi du groupe MoDEM.

Quatre lois qui vont apporter notre pierre à l’édifice : l’une sur l’amélioration du cadre législatif en faveur des enfants atteints de cancer, une autre sur la préservation du littoral, une troisième sur l’interdiction des violences éducatives ordinaires sur les enfants, et enfin la dernière sur la trésorerie des associations.

Une très très belle mission passionnante à laquelle je me consacre avec engagement.

Avec la conscience de la responsabilité qui est la nôtre, à l’heure où l’expression citoyenne nous rappelle combien le chemin des réformes nécessaires est encore long.

Partager